" content="" />

Réduisez votre dépendance énergétique et les consommations de matières premières

Audits énergétiques industriels

L'audit énergétique en industrie est au coeur du savoir faire de Sens 4.

 

Sens 4 a réalisé de nombreux audits bien avant l'obligation réglementaire liée à la Directive Européenne 2012/27/EU que ce soit dans l'industrie du verre, de la chimie, de l'imprimerie, des incinérateurs avec récupération d'énergie, de l'agroalimentaire, de la pharmacie, etc.

 

A chaque fois, les économies quantifiées avec un retour sur investissement très court (< 2 ans) font que l'audit énergétique est une démarche très rentable pour l'entreprise.

 

N° certificat OPQIBI petit

 

Sens 4 est qualifié OPQIBI pour la réalisation d'audits énergétiques industriels.

 

Cela signifie que les audits réalisés par Sens 4 seront reconnus par la réglementation française et européenne en particulier pour les entreprises soumises à l'obligation d'audit avant le 05/12/2015 ou pour celles qui souhaitent obtenir une subvention de l'ADEME ou de la Région. Arrêté du 24-11-2014.

 

 

Audit énergétique réglementaire :

Pour les grandes entreprises la réalisation d'un audit énergétique est obligatoire tous les 4 ans d'ici le 5 décembre 2015.Le périmètre de l'audit doit couvrir 80 % de la facture énergétique de l'entreprise (par dérogation, ce taux est abaissé à 65 % jusqu'au 5 décembre 2015).Les activités de ce périmètre non couverts par un SMé ISO 50001 certifié doivent faire l'objet d'un audit énergétique. Ainsi, si toutes les activités
du périmètre font l'objet d'un système de management de l'énergie certifié, l'entreprise est exemptée de l'obligation d'audit énergétique.

 

 

L'audit porte sur les 3 principaux stades de l'utilisation de l'énergie :

  • la performance de la production de fluide énergétique : vapeur, air comprimé, vide, eau glacée ...
  • la qualité du réseau de distribution : fuites, calorifugeage, régulation, retour condensats ...
  • la consommation finale par les machines de production : quantification des pertes, homogénéité des réglages, détection des marches "à vide" et des "surchauffes" ...

 

Généralement l'audit comporte une phase d'instrumentation du site dénommée "campagne de mesure" qui permet d'enregistrer sur 1 ou 2 semaines les consommations des principaux usages énergétiques.

 

Ces enregistrements à haute fréquence d'échantillonnage (pas de 15 sec à 1 minute) permet de détecter les pics d'appels de puissances, les consommations "à vide" et de corréler la consommation avec le programme de production.

 

Exemple 1 : le réseau d'air comprimé. L'audit permet :

  • de mesurer les consommations liées aux fuites d'air sur le réseau,
  • de mesurer la consommation électrique "à vide" (pour les compresseurs à vitesse fixe),
  • de mesurer de la consommation électrique pour l'air utilement consommé.

Il arrive fréquemment que la consommation utile ne représente que 40% de la consommation totale du compresseur, d'où des économies potentielles importantes.

La détection et la mesure des points de fuites sur le réseau se fait usine en marche avec un détecteur à ultrasons.

 

Exemple 2 : le réseau de vapeur. L'audit permet, outre la vérification de la performance des chaudières : Purgeur 2 IR

  • de contrôler l'état du réseau (calorifugeage, fuites vapeur, parties froides),
  • de vérifier le bon fonctionnement des purgeurs vapeurs (caméra thermique haute température + stéthoscope à ultrasons),
  • de faire un bilan énergétique entrées / sorties et de mesurer les pertes par le process.

 

Exemple 3 : la ventilation. L'audit permet :

  • d'enregistrer le profil de consommation sur plusieurs jours,
  • de mesurer la puisance aéraulique développée (tube de Pitot corrigé de la température),
  • de calculer le rendement du ventilateur et de le comparer aux données du constructeur.

Dans de nombreux cas, la ventilation n'est pas optimale, l'arrivée d'air étant restreinte par des ventelles d'où un mauvais rendement de fonctionnement. Les gains sont souvent de 30 à 50%.

Débitmètre mesure

 

Exemple 4 : les pompes. Une pompe est très énergivore. Sa puissance varie avec le débit au cube ! 

Réduire le débit de 20% amène une réduction de consommation de 50%!

L'essentiel de l'audit est de déterminer le bon niveau de débit nécessaire au procédé. Tout exces se paye très cher. Pour cela Sens 4 utilise un débitmètre à ultrasons (mesure non intrusive).

 

 

Exemple 5 : la consommation électrique globale du site. Dans une facture d'électricité, près des 2/3 du prix sont liés à l'abonnement et aux différentes taxes rattachées. Il est donc important non seulement de réduire la consommation en kWh mais d'avoir un abonnement adapté pour en limiter le prix fixe.Energimètre mesure

Sens 4 procède à un enregistrement systématique de la consommation globale sur au moins une semaine avec un pas de mesure très fin (de 15 sec à 1 mn). Le profil de consommation obtenu permet :

  • de vérifier que l'abonnement est correctement dimensionné par rapport aux besoins (ici kVA et kW),
  • de mesurer la partie réactive et d'en apprécier le coût (pour les tarifs jaunes et verts, le réactif est payé de manière indirecte par le prix de l'abonnement et les taxes liées à la puissance souscrite). Le réactif peut être abaissé en installant des condensateurs de redressement,
  • de détecter les pics d'appels de puissance qui obligent à souscrite un abonnement plus fort,
  • d'analyser le talons de consommation qui représentent des marches à vide ou des mises en veille parfois inutiles.

 

 

Informations complémentaires :

Méthodologie audit industriel

Moyens d'audit

Liste des références

Pour plus de renseignements contacter directement Sens 4.

 

Voir également la rubrique : mesure de la performance énergétique en temps réel

Diapo rubrique

Efficacité énergétique Réduisez votre dépendance énergétique et les consommations de matière premières
Sens 4, maintenant certifié OPQIBI